chaise eames avis

Une chaise EAMES c’est quoi ?

Si vous êtes ici, c’est probablement que tout comme moi, vous adorez la décoration d’intérieur. Lorsqu’on parcourt les magazines déco, et qu’on s’intéresse un peu au vintage, on remarque forcément la popularité des chaises Eames.

Élégante et épurée avec sa coque légère et ses pieds originellement en bois, on la retrouve partout, que ce soit dans une cuisine, un coin de la chambre, un bureau ou un salon. Il s’agit de ce que l’on appelle dans le jargon de la décoration, un meuble « star ». D’où vient cette chaise ? Quels sont les différents modèles ? Focus sur ce petit meuble qui traverse les époques sans prendre la moindre ride.

Une histoire de meubles… et d’amour

Tout commence en 1938 dans une université du Michigan. Ray Kaiser est une étudiante en art et s’intéresse essentiellement à la peinture. Charles Eames étudie quant à lui l’architecture avec Eliel Saarinen qui est alors reconnu pour son sens du design dans tous les États-Unis.

Charles va faire la connaissance de Eero, le fils d’Eliel, et ils vont travailler tous les deux sur le dessin de meubles en tout genre. Ils participent au concours Organic Design and Home Furnishing à New-York en 1940, où ils ne présentent pas un seul meuble, mais simplement des images très réalistes qui vont taper dans l’œil du jury. C’est ainsi que Charles Eames comprend qu’il aura sûrement un rôle à jouer dans le petit monde de l’ameublement.

C’est à la même époque que Charles rencontre Ray et tombent amoureux. Ils sont faits l’un pour l’autre, ils en sont sûrs, et ils décident de se marier un peu plus d’un an après leur premier baiser. Ils partent s’installer à Los Angeles, pour fabriquer des décors de studio en contreplaqué.

Par la suite, ils décident d’exploiter la fibre de verre, mais ce n’est pas vraiment un succès. Heureusement, un investisseur fortuné du nom d’Herman Miller croit en leur société et il décide d’investir pour que le couple Eames puisse produire des meubles avant-gardistes. C’est ainsi qu’au début des années 50, les premières chaises Eames voient le jour. La légende veut que Charles ait imaginé la forme de la coque, tandis que Ray aurait trouvé l’idée d’ajouter des pieds en bois assez fins. C’est donc bien la création d’un couple !

chaise eames avis

 

 

Un succès fulgurant

Très rapidement, les chaises Eames rencontrent un succès incroyable. Le marché américain se retrouve inondé et on rencontre ce petit meuble dans les bureaux gouvernementaux, les universités, les hôpitaux, les églises et bien évidemment chez un grand nombre de particulier.

La première chaise se nomme Eames DSR, puis grâce au succès grandissant, le coupe produira d’autres modèles, toujours dans le même style, mais avec des pieds différents. On trouvera ainsi la chaise Eames DSX,  qui se déclinera en de nombreux modèles, notamment un modèle RAR qui est un rocking-chair. Viendront ensuite les fameuses DSW et DAW qui se vendent encore aujourd’hui particulièrement bien.

Peu importe le modèle, elles sont légères, fonctionnelles, polyvalentes, robustes, de toutes les couleurs et surtout très design. Ce sont ces chaises qui font entrer toute l’Amérique dans ce que certains appellent, l’ère du design de masse.

La chaise Eames aujourd’hui

Avec un tel succès, il est évident que d’autres fabricants se sont précipités pour imiter, voir même copier le fabricant américain. Aujourd’hui, il est assez difficile de s’y retrouver entre les modèles vintages, authentiques ou pas, les rééditions officielles ou pas, et bien entendu les innombrables copies.

De ce fait, les prix peuvent varier de quelques dizaines d’euros pour des fabricants « imitateurs », à plusieurs centaines d’euros par le ré-éditeur officiel Herman Miller via Vitra, ou même des milliers d’euros pour des modèles originaux des années 1950.

Les collectionneurs cherchent évidemment des modèles vintages originaux. La fibre de verre résiste très bien à l’épreuve du temps, et elle offre une transparence très sympa qu’on ne retrouve généralement pas sur les copies en plastique. Cela dit, les modèles sont rarement complètement d’origine, puisque même si la coque est d’époque, le piétement a été renouvelé.

Les chaises Eames des années 50 sont évidemment assez rares, et selon la date de fabrication ou leur état de conservation, elles se vendront à des prix différents. Le coloris est également un critère de valeur important. En effet, les chaises blanche, ou orange sont plutôt courantes et leur prix ne dépasse donc jamais les 500 à 600€. En revanche, un modèle vert émeraude ou rose sera bien plus rare, et donc le prix pourra s’approcher des 2 000€.

chaise eames dsw avis

Comment reconnaître le vrai du faux ?

Des contrefaçons venues d’Asie sont légions. Si vous cherchez une véritable chaise Eames, il faut contrôler la coque, et vérifier qu’elle présente le logo de l’éditeur et celui du fabricant. Il est très largement préférable de commander une chaise d’inspiration Eames, comme vous trouverez ici, plutôt que de choisir une véritable copie chinoise, qui ne vaudra clairement pas le prix de vente proposé.

En effet, certains modèles chinois cherchent à imiter la fibre de verre. Visuellement, ça ne trompera jamais un connaisseur, et les chaises sont parfois dangereuses, car elles peuvent se casser en morceaux coupants. En règle générale, si un vendeur vous propose une chaise Eames à moins de 200€, c’est qu’il s’agit d’une copie. Préférez alors les fabricants honnêtes, qui s’inspirent du style Eames, mais qui ne cherchent pas à faire croire qu’ils vendent des produits originaux de la marque américaine.